MES TOPS LIFESTYLE

Mes Tops Lifestyle – Novembre 2018

Nous voilà dans un nouveau mois riche en nouveaux spectacles, escape game et lectures en tout genre. Laissez-vous inspirer par mes nouvelles trouvailles qui m’ont permis de ne pas voir passer novembre.

La phrase philosophique que j’ai retenue ce mois-ci est la suivante: « Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais », Xavier DOLAN. Bonne lectures mes petites abeilles…

 

♥ Les sorties du mois :

Spectacle de Fabrice LUCHINI « Des écrivains parlent d’argent » – Paris 2ème

Ce fut une première pour moi : me retrouver en face de l’une des personnalités que j’admire le plus ! Fabrice Luchini n’est pas seulement drôle, il est brillant, intelligent et sait captiver son public même sur un thème qui, sur le papier, ne ferait pas rêver ! C’est de là qu’est tout son art. Comme je m’y attendais, je n’ai pas vu le temps passer et j’ai surtout appris beaucoup sur certains auteurs ! Je vous le recommande vivement car même si vous ne saisissez pas tous le sens vous apprécierez la verve et la passion avec laquelle il tient son auditoire.

théâtre des bouffes parisiennes – 4 rue Monsigny, 75002 Paris

luchini

Opéra Bastille « L’Elixir d’amour » – Paris 12ème

Cet Opéra avait la particularité d’être spécialement prévue pour les moins de 40 ans donc la salle était jeune et dynamique, ce qui change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir. La mise en scène était très élaborée, beaucoup de jeux de lumières, des décors imposants. Puis, j’ai trouvé le jeu d’acteurs très dynamiques et accrocheurs. C’est probablement l’un des opéras que j’ai le plus aimé jusqu’à présent. Comme son nom le laisse supposer, il s’agit d’une histoire d’amour entre un homme qui est prêt à tout pour séduire une femme qui l’ignore totalement. Lorsqu’un charlatan s’arrête dans leur village et vante les mérites d’un soi-disant filtre d’amour, celui  s’empresse d’en acquérir et espère ainsi faire succomber sa dulcinée. Et voilà que contre toute attente le charme opère ! Après avoir bu son breuvage, il va attirer l’œil de nombreuses demoiselles  intrigant alors celle qui, jusque là ne lui accorait pas même un regard. Ruses, tromperies et amour, voilà le cocktail parfait pour passer un excellent moment !

Place Bastille, 75012 Paris

l'elixir d'amour

Escape Game « Les Catacombes » – Paris 5ème

On ne déroge pas à la tradition, l’escape Game mensuel a bien eu lieu et qui plus est, dans une ambiance mystérieuse des catacombes. De tous les escape game que j’ai pu faire, il est certainement dans la shortlist des meilleures immersions ! Le décor est bluffant, l’ambiance est au rendez-vous. Nous n’avons eu besoin d’indices qu’une seule fois et nous sommes parvenus à sortir avant que les 60 minutes ne se soient écoulées. Nous avons adoré les différentes énigmes ainsi que la partie fouille. Ce jeu est proposé par THE GAME qui dispose de plusieurs autres ambiances qui sont tt autant attirante et que je ne manquerai pas de tester prochainement.

51 Rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

enfermes-dans-les-catacombes

 

♥ Films & Séries :

Série : « Twin Peaks » : l’intrigante pavlovienne

Twin Peaks est une ville imaginaire dans laquelle une jeune lycéenne, Laura PALMER, est retrouvée morte. L’agent du FBI Dale COOPER est chargé de mener l’enquête. Au fur et à mesure, il va vit se rendre compte que Laura PALMER n’est pas celle qu’on croyait et les habitants de cette ville ont de nombreux secrets cachés. Cette série réunit, selon moi,  de nombreux atouts.

Tout d’abord, l’histoire de fond repose sur un meurtre et moi j’adore ça les bons vieux polars ! Puis, je suis une fan de la première heure de son réalisateur, David Lynch, qui est à mon sens l’un des meilleurs de sa génération. Pour la petite histoire, La fille du cinéasteJennifer Lynch, a ensuite écrit « le Journal secret de Laura Palmer », un spin-off littéraire inspiré par la série et le film, qui chronique la vie de Laura de ses 12 ans à ses 17 ans, soit les cinq années précédant sa mort. Enfin, je suis très attachée aux BO des films/série et je dois dire que celle de Twin peaks est excellente !

twin_peaks

 

Film : « Le Grand Bain » :

Réalisé par l’illustre Gilles LELOUCHE, le grand bain est un grand bol d’air ! Le casting est impressionnant : Guillaume Canet, Virginie Efira, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Mathieu Amalric et j’en passe…Cette équipe de natation synchronisée masculine bouscule tous les codes : ils ne sont pas très sexy, ils n’ont à priori rien en commun et pourtant ça match ! Cette activité des plus original va égailler leur quotidien jusqu’à booster leur estime de soi et renforcer leur volonté de vivre. Personnellement j’ai passé un très bon moment et j’ai trouvé chaque personnage très attachant. Ici l’esprit d’équipe règne  maitre. Mention spéciale pour Virginie Efira qui est très convaincante en maitre nageur/coach à la vie sentimentale quelque peu perplexe.

le grand bain

♥ Le coin lecture :

« La vraie vie » – Adeline DIEUDONNE

Pour son premier roman, Adeline Dieudonné a frappé fort ! Elle relate l’histoire d’une petite fille de 10 ans qui va tout faire pour redonner le sourire à son petit frère, traumatisé suite à une tragédie des plus inattendues. Son objectif ? Elle veut remonter le temps ! Pour planter le décor, cela se déroule dans un pavillon tranquille, au sein d’une famille marquée par la violence d’un père qui terrorise  ses enfants et la transparence d’une mère. Malgré la noirceur de cette histoire, Adeline Dieudonné donne une énergie incroyable. L’héroïne de ce roman n’a pas de prénom, probablement un choix de l’auteur mais qui peut surprendre. En même temps, c’est peut-être une manière de rester universelle et de parler à tout le monde. De plus,  si l’on y prête attention, beaucoup des personnages n’ont que des surnoms. C’est en quelque sorte le récit de la perte de l’innocence pour cette petite fille qui doit faire face au mutisme dans lequel s’enfonce peu à peu son frère mais surtout la violence que fait régner son père au sein du foyer. Le personnage principal garde toujours sa candeur qui lui donnera la force nécessaire pour affronter  la cruauté et les démons de sa vie. Un livre coup de poing que j’ai dévoré !

la-vraie-vie-2

 « La femme au téléphone» – Carole FIVES

La romancière Carole FIVES, a déjà écrit une dizaine de romans et ai également plasticienne. Elle a fait ce livre sur 10 ans en analysant les différentes conversations  qu’elle-même pouvait avoir Ce petit roman d’une centaine de pages relate les appels d’une mère à sa fille. Grande originalité du livre c’est que nous ne connaissons jamais les réponses de sa fille. Soit le tombe sur le répondeur, soit nous devons imaginer ce qu’elle peut répondre. Chaque dialogue peut nous rappeler un moment familial déjà vécu.

Ce livre évoque la communication dans le cercle familial et notamment certains propos amusants déjà entendus pour ma part. Ce téléphone est une sorte de cordon ombilical permettant à cette mère de se rapprocher de ses enfants. Malgré la déprime que cette mère traverse, notamment due à son cancer, elle ne se laisse pas abattre et est même inscrite sur un site de rencontre avec une force de vie impressionnante. Au fil de ses appels, on sent qu’elle tente de retenir l’attention de ses enfants coûte que coûte, avec même parfois du chantage affectif. Cette figure maternelle apparait à la fois comme fragile et forte dans les méandres que la vie lui réserve. Un roman léger mais non moins intéressant et divertissant.

une-femme-au-telephone.jpg

 

Publicités
HUMEURS

Mes meilleurs vœux !

the-masterpiece-or-the-mysteries-of-the-horizon-1955(1)

Les Mystères de l’horizon, René Magritte

Une nouvelle année s’annonce et avec elle une liste non exhaustive des traditionnels vœux que l’on  formule aux personnes qui nous sont les plus chères. Et  vous dans tout ça ? Qu’allez-vous vous souhaiter ?

Selon moi, ce début d’année est l’occasion de se poser et de réfléchir sur ce que l’on souhaite REELLEMENT accomplir dans l’année qui va suivre. Vous constaterez qu’il est souvent plus facile de savoir ce que l’on ne veut plus, plutôt que de savoir ce que l’on veut vraiment au plus profond de son cœur.

Pour ma part, en grande égoïste que je suis, j’ai décidé de me concentrer UNIQUEMENT sur tout ce qui me faisait du bien. J’ai donc pris ma plus belle plume et je me suis munie d’un nouveau notebook au design très recherché. Puis, j’ai listé toutes les activités qui me donnent à coup sûr la pêche ! Envahie par un besoin frénétique de contrôler ma vie, cet exercice aura eu le mérite de faire ressortir une sorte de ligne de conduite dictée par moi-même ! Je vous laisse tester et voir ce qu’il en ressort, vous pourriez être surpris !

la-clairvoyance.jpg

La clairvoyance, René Magritte

Puis, j’ai aussi décidé d’enfin PASSER A L’ACTION ! J’ai constaté qu’il y avait un juste milieu entre agir de manière trop impulsive et procrastiner jusqu’à ce que mort s’en suive…A force de vouloir être trop préparé à la moindre épreuve de ma vie, je ne passe jamais cette épreuve ! Un peu dommage vous ne trouvez pas ? Alors, cette année c’est décidé ! J’arrête mes plans sur la comète et je monte dans ma fusée direction la galaxie du bonheur. Bon, je ne suis peut-être pas encore tout à fait prête pour ce qui est des formules de style, mais je vous promets que j’y travaille !

Parmi les « leçons » que j’ai pu tirer de 2018 c’est qu’il est urgent de vivre la vie que l’on veut et non celle que les autres voudraient nous voir vivre. En effet, sans même s’en apercevoir, on a parfois tendance à rêver des choses qui ne nous fait pas vraiment envie ou encore à prendre des engagements qu’au fond,  nous ne voulons pas tenir. A ce propos, je vous conseille vivement de prendre 15 minutes de votre précieux temps pour regarder ce TedX de Leslie Coutterand ! Elle nous interroge sur le fait de savoir « et si nos rêves n’étaient pas tout à fait les nôtres » ?

https://www.youtube.com/watch?v=2lVsOg3xr6Q

La société joue, quant à elle,  un grand rôle dans ce dictat de qui vous devez être pour espérer être heureux, aimé et respecté. Il est certes d’opinion commune qu’une personne célèbre, entourée d’une ribambelle « d’amis » et qui gagne beaucoup d’argent soit de facto la recette et la garantie d’un bonheur indéfectible. Et si au contraire, votre bonheur à vous, était fait d’une vie rythmée par des moments solitaires de recueillement à des plaisirs simples partagés avec des personnes précieuses que vous pouvez compter sur les doigts de la main ? Rappelez-vous ce fameux dicton populaire de Léon BLOY : « le bonheur des uns, ne fait pas le bonheur des autres » ! Je vous laisse méditer là-dessus…

renemagritte-falsemirror.jpg

Le faux miroir, René Magritte

Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas de formule miracle pour trouver la voix de son épanouissement personnel mais si l’envie est là, vous avez déjà fait la moitié du chemin ! Alors ne lâchez rien et en avant pour cette nouvelle page 2019 !

 

 

 

 

MES TOPS LIFESTYLE

Mes Tops Lifestyle – Octobre 2018

Une belle entrée dans la période automnale dont je raffole par-dessus tout ! Ce mois-ci fut bercé par des visites de vieilles pierres parisiennes, de la série intrigante aux polars mystérieux d’Agatha Christie. Je vous laisse découvrir mes dernières pépites !

 La phrase philosophique que j’ai retenue ce mois-ci est la suivante: « Le problème avec le monde c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes, alors que les imbéciles sont pleins de certitudes », Charles BUKOWSKI. Bonne lectures mes petites abeilles…

 

♥ Les sorties du mois :

Visite du « Collège des bernardins » – Paris 5ème

Situé au cœur du quartier latin, il s’agit d’un ancien collège cistercien, c’est-à-dire qui appartient à l’ordre religieux de Cîteaux (une branche réformée des bénédictins dont l’origine remonte à la fondation de l’abbaye de Cîteaux). De style gothique, c’est un des plus vieux bâtiments médiévaux parisiens ! Ce collège a été crée afin de former des jeunes moines. Aujourd’hui, il est un lieu de rencontres, d’expositions mais aussi de conférences. En ce moment, le lieu abrite l’exposition d’Abdelkader Benchamma « Echos de la naissance des mondes », que nous avons eu la chance de voir. Vous pourrez aussi vous dégourdir les jambes dans son petit jardin. J’ai beaucoup aimé cette visite, hors du temps en plein cœur de ce quartier très vivant.

20 Rue de Poissy, 75005 Paris

bernardins

Une soirée au « Café Plume » – Paris 1er

Ce mois-ci nous avons découvert le chaleureux et élégant « Café Plume ». Sa déco vintage et cosy m’a tout de suite séduit, avec ses fauteuils « bridge », sa belle cheminée ou encore son balcon et  sa sublime vue sur le Louvres. Côté cuisine, la carte propose un large choix : des burgers en passant par les woks  ou les risottos, elle saura ravir toutes les papilles. Pour ma part, j’ai testé l’assiette végétarienne et je dois dire que je me suis régalée avec sa galette vegan faite maison à base de lentilles corail, poêlée de légumes et duo de quinoa. Nous avons passé un excellent moment et les serveurs étaient très sympathiques (une fois n’est pas coutume). En y allant, nous profitons d’une superbe vue sur le Louvres qui est encore plus beau éclairé de nuit.

164 Rue Saint Honoré, 75001 Paris

café plume

Décompression au « Bowling Mouffetard » – Paris 5ème

Quoi de mieux pour décompresser après une bonne journée de boulot que d’enfiler les chaussures les plus sexy de la terre et de lancer sa boule à toute allure ? Cela faisait je ne sais combien de temps que je n’avais pas mis les pieds dans un bowling et j’avais oublié à quel point l’on peut s’amuser et se défouler.  Une foi la partie terminée, vous pouvez vous rabattre sur les flipper, les baby-foot ou encore les billards ! Un peu caché, situé en sous-sol, ce bowling a tout pour plaire. Idéalement situé, dans la rue Mouffetard, vous pourrez aller boire un verre sur la superbe Place de la contrescarpe située un peu plus haut.

73 Rue Mouffetard, 75005 Paris

le-bowling-mouffetard

♥ Films & Séries :

Série : « The Sinner » : l’intrigante pavlovienne

Ce thriller psychologique avec Jessica BIEL en rôle principal. Ce policier tente de résoudre l’énigme de Cora Tannetti, jeune femme sans histoire qui, suite à la diffusion d’une certaine musique sur une plage, se lève soudainement et vient poignarder un jeune homme. Pour certains, elle a juste perdu pour la tête mais pour d’autres, en particulier pour le détective Harry Ambrose, derrière cet acte isolé se cache un profond secret. Je n’ai à ce jour pu regardé que la première saison mais ai déjà hâte de découvrir la saison 2. Si vous êtes mordu d’enquête policière agrémenté de flash back, cette série saura vous tenir en haleine jusqu’au dernier moment…

the sinner

Film : « Carbone » :

Voilà encore un puissant policier français réalisé par le talentueux Olivier MARCHAL. Vous pénétrez la boule au ventre dans un monde fait d’insécurité,  de menaces et arnaques en tout genre. Le personnage principal, Antoine Roca, est interprété par un Benoit MAGIMEL qui semble être totalement dans son élément. Voyant son entreprise familiale à la dérive, il se tourne vers des personnes peu fréquentables  du grand banditisme jusqu’à être rattrapé par ses nombreuses trahisons. Certaines scènes sont très violentes voire même insoutenables, notamment celles jouées par Laura SMET, jouant la petite amie de cet apprenti voyou. Un film qui prend aux tripes !

carbone

 

♥ Le coin lecture :

« Le Crime  du Golf » – Agatha CHRISTIE

Dans ce roman, la reine du crime fait une nouvelle fois appel à Hercule Poirot, qui est appelé à l’aide par un certain M.Renaud du côté de Calais. Malheureusement, une fois arrivé sur place, il est déjà trop tard et le cadavre de M.Renaud est retrouvé au fond d’une tombe ouverte. Hercule Poirot et son comparse Hastings vont donc aller creuser dans le passé de la victime mais aussi dans son entourage qui semble cacher certains faits. Derrière le visage de chaque personnage semble se cacher un côté obscur inavouable. Mais il en faudra plus pour décourager notre célèbre détective qui, allant de découverte en découverte, saura encore une fois bien nous surprendre !

le crime du golf

 « Mr Parker Pyne » – Agatha CHRISTIE

Parce que lire un seul  Agatha Christie  c’est bien trop frustrant, je n’ai pas pu m’empêcher de courir vers mon bouquiniste préféré pour y découvrir « Mr. Parker Pyne ». Très original, ce recueil de douze nouvelles relate différentes histoires suite à cette étrange annonce « Êtes-vous heureux ? Dans le cas contraire, consultez M. Parker Pyne, 17 Richmond Street. » Ce Mr. Parker Pyne n’est pas un détective et n’a pour seul objectif que de rendre les gens heureux (ambitieux projet). Ces histoires se déroulent à Londres et ailleurs avec des histoires toutes plus loufoques les unes des autres. Une lecture qui change un peu des polars classiques auxquels l’auteure nous a habitués.

CVT_Parker-Pyne-enquete_1971

«  1984 » – Georges ORWELL

Voilà un GRAND classique que je tenais à lire depuis bien longtemps. Ce livre peut être qualifié de dystopie, c’est-à-dire une fiction décrivant un monde utopique sombre. J’avais déjà eu l’occasion d’aborder ce genre avec notamment avec la célèbre « Servante écarlate » de Margaret Atwood. Il s’agit d’un roman d’anticipation  à Londres, capitale de la première région aérienne de l’Océania, puissance mondiale avec Eurasia et Estasia, trois empires qui se font constamment la guerre. Océania  vit sous une dictature.

Le Parti unique est commandé par un chef invisible dont les portraits sont partout : Big Brother. Ce dernier surveille cependant les moindres faits et gestes de chacun, d’où le slogan « Big Brother is watching you !» (Big Brother vous regarde), qui symbolise le régime. Winston Smith, le personnage principal du roman , travaille au ministère de la Vérité. Il a pour tâche de retoucher les journaux déjà parus pour corriger les erreurs du Parti ou de son leader, Big Brother. En effet, le Parti ne se trompe jamais. Une fois l’Histoire réécrite, les erreurs ayant été gommées, on a donc la certitude qu’elles n’ont jamais existé. Finalement Winston est arrêté et torturé avant d’être remis en liberté, totalement brisé. Dans cette contre-utopie cinglante, Georges Orwell propose une réflexion sur la ruine de l’homme par la confiscation de la pensée et la prolifération de la technocratie.

livre_orwell-george_1984

MES TOPS LIFESTYLE

Mes Tops Lifestyle – Septembre 2018

Après une pause estivale bien reposante et riche en découvertes et escapades, la rentrée démarre fort avec son lot de nouveautés ! Ce mois de septembre est un mixe entre visites historiques, vieux polars  ressortis de la bibliothèque et Opéra à l’eau de rose. ..

Il parait que l’inspiration vient en lisant alors je vous laisse déguster ces quelques chapitres de ma vie de septembre.

La phrase philosophique que j’ai retenue ce mois-ci est la suivante: « Le doute tue plus de rêves que l’échec », Karim SEDDIKI. Bonne lectures mes petites abeilles…

 

♥ Les sorties du mois :

« Opéra CARMEN » à l’hôtel des invalides – Paris 7ème

Mon amoureux est un inconditionnel des Opéras et il  a eu l’immense joie de se voir offrir celui de CARMEN pour son anniversaire ! La particularité et non des moindre était que ce spectacle nous fut donné dans la cour de l’illustre Hôtel des invalides ! Pour ma part, je n’avais jamais eu la chance de pénétrer dans ce monument historique de la Capitale. Pour la petite histoire, c’est Louis XIV qui est à l’origine de sa création en 1670 afin de permettre d’accueillir les vétérans de la guerre.

Pour ce qui est de l’Opéra, il était tout simplement grandiose ! Œuvre composée de 4 actes, le composteur Georges BIZET s’inspirant du livre de Prosper Mérimée et aujourd’hui encore l’opéra le plus joué au monde. Cela se déroule à Séville, où une bohémienne du nom de Carmen, au tempérament de feu, est arrêtée et tombe sous le charme du brigadier Don José. Lui-même succombe aux charmes de la bohémienne alors qu’il était promis à Micaela. Sa passion dévorante va même le pousser à  libérer Carmen et être un déserteur. Mais Carmen se trouve un nouvel amant ce que Don José ne supportera pas au point de finir par la poignarder ! J’ai été impressionnée par la qualité des chanteurs lyriques, en particulier de celle interprétant le rôle de Micaela. J’étais ravie d’assister à ce célèbre opéra dans un lieu aussi atypique.

Rond-Point du Bleuet de France, 75007 Paris

carmen

Bières à la sauce allemande au « Berliner » – Paris 1ème

Si  vous avez une furieuse envie de vous évader le temps d’une bière ou deux, le Berliner est fait pour vous ! En plus de profiter d’un décor cosy, ambiance fauteuil rouge comme au cinéma et même une cabine photomaton pour immortaliser votre passage ! Le choix des bières est 100% allemand et côté food, là aussi  vous retrouverez de l’authentique notamment avec les célèbres Currywurst. Nous avons également dégusté des Bretzels tous chauds et croustillants tout droit venus d’Alsace. Les serveurs sont très sympas et les prix très raisonnables, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Je compte bien y revenir pour tester leur « Berliner Spritz » accompagné d’une bonne planche de fromage !

 49, rue de Lappe, Paris, 75011 Paris

ber3berliner 1

♥ Escapades :

Découverte de la ville de Reims :

Ce mois-ci, nous avons découvert la très chouette ville de Reims à seulement 45 minutes de train de Paris ! Comme vous le savez, je suis passionnée d’histoire et cette ville regorge d’anecdotes historiques notamment à travers sa célèbre cathédrale. Cerise sur le gâteau, nous y étions durant les journées du patrimoine ! Je vous laisse retracer notre circuit à travers nos différentes photos. Bon voyage !

IMG_20180915_175428reim7IMG_20180915_180347reims10IMG_20180916_180656

Notre visite inoubliable de la Cathédrale de Reims, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. En 1974, Marc Chagall exécute trois verrières à la Chapelle (dernière photo à droite)

reim1

La fameuse statue dite de « l’ange qui sourit » située sur la façade ouest!

rein12reims9reims6reims3reims4IMG_20180916_155856

L’incroyable Palais du Tau à côté de la Cathédrale. Il est le lieu de séjour des rois de France lors de leur sacre. Du reliquaire de la sainte ampoule à la réplique de la couronne du sacre de Louis XV, nous en avons pris plein les yeux!

♥ Films & Séries :

Film : « I am so pretty » : celui qui décomplexe

Voilà un film léger, qui fait du bien et qui redonne confiance par la même occasion ! L’héroïne, Amy  Schumer vous aide à vous libérer de vos complexes en adoptant un regard différent sur nous-mêmes. Suite à une banale chute lors de son cours de gym, la jeune trentenaire se réveille sans plus aucun complexe et bien au contraire se sent pousser des ailes ! Cette nouvelle vision d’elle-même va lui donner un fort courage, lui permettant d’accomplir des choses qu’elle n’aurait même pas osé imaginer dans ses rêves les plus fous. Ce film aborde donc de façon humoristique des sujets tels que la confiance en soi et l’image de son corps. J’ai beaucoup ri et j’aime aussi de temps en temps me détendre devant ce genre de feel good movies. Si vous avez envie de vous faire une petite soirée fille sans prise de tête, ce film est fait pour vous.

so pretty

Film : « LION » : celui qui tire les larmes

Comment ne pas craquer devant la bouille du jeune petit indien, héro de film ? Le film retrace l’incroyable histoire vraie d’un jeune indien qui, adopté par un couple d’australiens, va se lancer dans la quête de ses origines. En 1986, le petit Saroo, issue d’une famille très pauvre va se retrouver enfermé dans un train après s’y être assoupi alors qu’il était à l’arrêt. Incapable de dire d’où il venait, il va se retrouver dans un orphelinat avant d’être adopté par un couple d’australiens. Nous suivons les intenses recherches du jeune indien qui vont peu à peu occuper tout son temps. Sa mère adoptive, interprétée par Nicolas Kidman, est très émouvante. Les acteurs sont convainquant et le fait qu’il s’agisse d’une histoire vraie donne encore plus de saveur au film. Le protagoniste est joué par Dev Patel, dont on a déjà pu admirer la performance dans « Slumdog Millionnaire ». Je n’avis pas eu l’occasion de le voir au cinéma mais j’ai doré ce film et je souhaite me plonger dans le livre qui doit être tout autant voire même davantage bouleversant.

affiche-Lion-film-1

 

♥ Le coin lecture :

« Le Crime de l’Orient Express » – Agatha CHRISTIE

Parmi mes nouveautés de cette rentrée, j’ai décidé de me replonger dans les célèbres romans de la reine du crime ! Pour commencer, je me suis bien évidemment relu ses plus illustres dont « Le Crime de l’orient express » fait parti. Cette histoire se déroule dans un huit clos haletant, alors qu’un effroyable crime vient  être perpétré à travers un voyage exceptionnel. Cette enquête sera menée par le plus célèbre des détectives belges, j’ai nommé Monsieur Hercule Poirot qui se retrouve, par le plus grand des hasards, à bord du train mythique où différentes classes sociales vont se côtoyer.

La veille de son meurtre, la victime se sentant menacée avait demandé à Hercule Poirot qu’il le protège. Suite à une tempête de neige, le train doit être immobilisé et l’on va retrouver le cadavre de fardé de plusieurs coups de couteaux.

Hercule Poirot  qui a la réputation d’être particulièrement méticuleux, ne va rien laisser au hasard afin de démasquer le coupable parmi les douze passagers du train. Ayant moi—même récemment emprunté le transibérien, j’ai été saisie par l’atmosphère oppressante de ce luxueux wagon-lit. Si vous aussi vous décidez de vous replonger dans l’univers d’Agatha Christie, j vous conseille de commencer par celui-ci qui vous donnera l’eau à la bouche.

le-crime.jpeg

 « Dix petits nègres » – Agatha CHRISTIE

Dix petits nègres fait sans aucun doute parti de mes favoris d’Agatha Christie. Pour résumer, dix personnes n’ayant apparemment aucun point commun, se retrouve que l’île du Nègre invité par un mystérieux M. O’Nyme. Dans chacun des chambres, se trouve une vieille comptine pour enfant racontant l’enchainement de mort de dix petits nègres. Les personnages vont vite comprendre que la disparition de chacun d’entre eux coïncide étrangement avec les morts décrites dans la comptine. La psychose commence à monter au sein du groupe et tout le monde devient suspect.

Le suspens reste intact jusqu’à la fin où il ne reste plus aucun survivant. Je me suis également prise au jeu à tenter de démasquer le meurtrier et je dois avouer que cela n’a pas été chose facile. Ce livre contient les bons ingrédients bien qu’il ne s’agisse pas d’une enquête d’Hercule Poirot. Comme le Crime de l’Orient Express, il s’agit d’un huit clos saisissant que vous ne pourrez pas lâcher jusqu’à la fin.

  nègre

 

«  Le dernier jour d’un condamné » – Victor HUGO

En plus de vouloir me replonger dans l’univers des Agatha Christie, j’ai décidé de reprendre certains classiques de la littérature française. Sur ce point, j’en consacrerai donc un article chaque mois.

Comment ne pas commencer par un des plus grand, si ce n’est le plus grand, écrivain français ! Publié en 1829, c’est un roman qui va marquer le début d’un long cheminement vers l’abolition de la peine de mort qui n’interviendra en France qu’en 1981. Pour la petite histoire, il faut savoir que Victor Hugo avait 26 ans lorsqu’il a écrit ce livre en seulement 2 mois et demi.

Victor Hugo expose un condamné qui, ayant accès à du papier et un stylo, va écrire continuellement ses pensées. Ce personnage n’a ni passé ni avenir et écrit simplement sur ce qu’il lui arrive à l’instant T, dans un temps très serré agissant comme un compte à rebours vers la mort. Le lecteur peut facilement s’identifier au condamné même si l’on ne sait jamais les raisons pour lesquelles il est condamné à mort.  Pour résumer, il s’agit d’un long réquisitoire contre la peine de mort. Nous sommes pris d’empathie pour ce condamné qui va nous amener jusqu’au moment fatidique de la guillotine. Un livre poignant dont on se souvient très longtemps.

hugo

 

MES TOPS LIFESTYLE

Mes Tops Lifestyle – Juillet 2018

C’est reparti pour le melting-pot de mes coups de cœur de ce mois de juillet. Je vais y aborder les sorties qui m’ont marqué, les séries que j’ai préféré, les restaurants qui m’ont subjugué et enfin la lecture qui m’a touché. Avec tout ça, j’ai même réussi à prendre une semaine de congés dans mon Sud et me prélasser sur le sable chaud avec comme fond sonore le seul bruit des vagues…Bon ok j’arrête ! J’en profite pour vous dire que le prochain article lifestyle ne sera qu’en septembre car je quitte la France tout le mois d’août et vous garde la surprise de la destination…

La phrase philosophique que j’ai retenue ce mois-ci est la suivante:

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends »,

NELSON MANDELA.

Bonne lectures mes petites abeilles…

 

♥ Les sorties du mois :

« Le Mondial de la Bière » Maison de la Mutualité – Paris 5ème

Dès qu’il y a de la bière dans les parages, mon ami dont le je terrai le nom n’est jamais très loin. C’est bien lui qui m’a proposé de le rejoindre à cet événement pour lequel il intervenait car oui, le Mondial de la bière ce n’est pas que boire de la bière ! Vous en apprenez beaucoup sur les différentes manières de brasser en fonction des origines de la bière.

Bon bien évidemment, vous n’avez pas moins de 120 brasseurs internationaux qui sont réunis avec près de 500 bières à déguster dans un lieu exceptionnel à la Maison de la Mutualité. En plus, en tant que privilégié nous avons eu la chance de déguster nos bières sur le toit avec une vue magnifique. Résultat, vous ressortez de là en marchant un peu moins droit que lorsque vous y être entré et vous avez parlé anglais avec une assurance à toute épreuve à des irlandais qui ne semblaient pas saisir le sens de chacune de vos phrases…

24 Rue Saint-Victor, 75005 Paris


SPA « L’échappée » – Paris 11ème

Après une année bien chargée, il est de rigueur de se faire du bien. Nous avons choisi de nous faire chouchouter en amoureux avec un accès au hammam, un massage californien et même un petit brunch très copieux histoire de parfaire cette journée. L’échappée est un véritable havre de paix en plein cœur de Paris. Avec son bassin habité par une jolie verrière et son thé à volonté à déguster sur son transat, vous n’aurez plus envie de repartir. L’atmosphère à la fois contemporaine et intimiste est propice à la relaxation et au lâcher prise. Côté restaurant, vous ne serez pas déçu. Situé à l’étage, nous avons goûté un succulent gaspacho à la betterave, des œufs brouillés avec des pommes de terre grenailles et un pain perdu à tomber à l renverse ! Après cet excellent brunch, nous sommes retournés nous prélassés au bassin et j’étais tellement détendue que je me suis même assoupie allongée avec un rayon de soleil qui me réchauffé le corps. Si vous sentez que vous avez réellement besoin de relâcher la pression, venez pousser la porte de ce lieu ô combien délectable.

64 Rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris


echappee-bain-hammam-1200x798

 

♥ Food :

Déjeuner au  « Chalet des îles » – Bois de Boulogne

Deux fois par an j’ai la chance que mon boss nous invite moi et mon équipe à un déjeuner dans le lieu de notre choix. Cet été, nous avons opté pour le « Chalet des iles » situé au niveau du lac du Bois de Boulogne. Une île à Paris, quoi de plus dépaysant ?  Ce cadre magique au calme et au bord de l’eau nous ferait  presque croire que l’on est en vacances. Le petit bonus c’est que l’on doit prendre un bateau pour traverser le lac et nous déposer devant le restaurant. Même si cela dure 5 minutes c’est très amusant à faire. Il s’agit d’un bistrot chic mais pas prétentieux et les serveurs sont très agréables. La superbe vue champêtre sur le lac pendant le déjeuner est fort appréciable. Nous avons dégusté un excellent foie gras, un bar et ses petits légumes et une panna cotta au fruit de la passion. Si je devais y retourner, j’irai le soir car une fois éclairé à la bougie et autre lumières tamisées, ce lieu doit être romantique à souhait !

14 Chemin de Ceinture du Lac Inférieur, 75016 Paris

 

Diner lyrique au « Bel Canto » – Paris 4ème

Encore un restaurant insolite que nous avons a chance de pouvoir découvrir à Paris. Le principe est simple, plusieurs fois au cours de votre diner, différents chanteurs nous livre des prestations vocales époustouflantes à seulement quelques mètres de notre table. A la fin de leur spectacle, ils ont offerts à toute la salle un verre de prosecco et nous avons trinqué tous ensemble, convivialité garantie !

Dans ce cadre feutré, nous avons passé une soirée hors du temps en nous laissant emporter par l’ambiance lyrique. Ici vous bénéficierez  au même moment du plaisir de vos papilles et de vos oreilles. Les chanteurs m’ont littéralement épaté sans compter le remarquable talent du pianiste. Le personnel est chaleureux et à vos petits soins. Seul petit hic, je trouve les prix des plats un peu élevés. Malgré tout, nous avons passé un agréable moment lors de ce diner spectacle surprenant. Expérience que je recommande de vive au moins une fois dans sa vie parisienne.

72 Quai de l’Hôtel de ville, 75004 Paris

 

 

 

♥ Films & Séries :

Série : « SCREAM » – Netflix : La frissonnante

Cette série fait suite au cultissime film du même nom ! Le décor est planté dans la petite ville de Lakewood où sévit un tueur masqué faisant remonter à la surface les lourds secrets de cette ville et de ses habitants. Nous apprenons que quelques années en arrière, un certain James Brandon avait déjà fait de nombreuses victimes suite à son obsession pour la jeune Daisy. Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter avec la fille de cette dernière à peu près au même âge qu’elle à l’époque. Vous suivrez les aventures de Noah, Audrey, Brooke et bien sûr de notre héroïne Emma Duval. Du frisson, il y en a, de l’intrigue, il y en a, alors si vous aimez avoir la chair de poule, vous êtes au bon endroit.

Scream est LE slasher movie culte des années 90 et il m’a particulièrement marqué. Du coup, que ne fut pas ma surprise de le retrouver sous forme de série ! Pour l’instant, vous pouvez retrouver les 2 premières saisons sur Netflix et la 3ème saison est sur le point d’être diffusée.

 

Série « Crazy ex-girlfriend » – Netflix: la délurée

Voilà une série que je qualifierai de « légère » mais non moins très divertissante. Pour le pitch, Rebecca Bunch qui est alors une jeune avocate promise à une brillante carrière décide de tout quitter après avoir recroisé son ex, Josh dont elle était tombée éperdument amoureuse. Celui-ci lui apprend qu’il va déménager dans la ville paumée de West Covina et elle va décider sur un coup de tête de poser ses valises là-bas. Sa mystérieuse apparition dans son nouveau cabinet d’avocats éveille les soupçons de sa collègue Paula qui va bien vite découvrir la vraie raison de sa venue dans cette petite ville. Sur certains aspects, cette série me fait penser à « The Good Place » dont je parlais dans mon article Lifestyle du mois d’Octobre de part son côté loufoque et farfelu. Certains passages sont interrompu par un interlude musical inattendu…Je n’en dirai pas plus histoire de vous donner l’envie de découvrir tout ça par vous-même.

 

 

Série « 3% » – Netflix : la visionnaire

Cette dystopie se déroule dans un futur proche au Brésil dans lequel la société est divisée en deux groupes. Il ya d’abord ceux du Continent représentant l’écrasante majorité vivant dans une extrême pauvreté. Puis, il y a ceux de l’Autre Rive sorte de paradis sur terre. Dès qu’ils atteignent l’âge de 20 ans, les habitants du Continent peuvent tenter de passer ce que l’on appelle le « Processus ». Cela consiste en une batterie de tests éliminatoires permettant de sélectionner les seulement 3% qui atteindrons l’Autre Rive. Beaucoup de jeux font appel à de la manipulation mais aussi à de la finesse d’esprit, en groupe ou en individuel en restant sans cesse sur ses gardes.

Durant ces épreuves, nous découvrons des candidats prêts à tout pour gagner quitte à tricher voire même détruire les autres concurrents. Chaque personnage principal a sa propre histoire et sa propre raison de vouloir atteindre l’Autre Rive. Le casting est très réussi et l’on s’attache très vite aux différents protagonistes. J’ai beaucoup accroché à cette série et vous la recommande grandement.

 

 

 

♥ Le coin lecture :

 « Ma Grande » – Claire CASTILLON

Voilà un roman glaçant sur la vie de couple ! Depuis qu’il a rencontré celle qui deviendra sa femme, il ne cessera de subir ses colères, humiliations et méchancetés. L’auteur Claire Castillon nous dresse le portrait d’une femme jalouse, possessive, égoïste, perverse et cruelle.

Le narrateur, sans nom, nous raconte ainsi comment il a pu en arriver jusqu’à assassiner sa propre femme qu’il nomme donc Ma Grande. Au fil de son récit, nous découvrons un personnage complètement soumis au doigt et à l’œil de sa femme quitte à s’oublier totalement.  Dans les premiers temps, ce qui peut être perturbant c’est qu’il s’adresse uniquement à elle comme si elle se trouvait en face de lui et qu’il lui déballer enfin tout ce qu’il avait sur le cœur et ce qu’il a pu ressentir pendant toutes ces années passées auprès d’elle. La cruauté de cette femme nous oblige à nous ranger du côté de ce meurtrier et nous fait même nous demander comment il n’a pas craqué plus tôt…Ce roman fait état d’une véritable violence psychologique et nous suivant cette déchéance au fil des pages en nous sentant nous aussi impuissant.

L’arrivée et l’éducation de leur fille va accélérer la haine qu’il voue à sa femme notamment quand il réalise les séquelles sur sa fille. Malgré l‘empathie que j’ai pu avoir pour lui, je reste très étonnée voire même agacée qu’il ne l’ait pas quitté avant et accepter tant de souffrances

Ce livre m’a touché et bouleversé parfois. Ce qui est sûr c’est qu’il ne laisse pas indifférent !

HUMEURS

—- LÂCHER PRISE —-

« Pour tout avoir dans la vie, il faut désirer ce que nous avons, et non ce que nous n’avons pas. »


Chacun d’entres nous est à un moment ou à un autre de sa vie face à une situation où, s’il ne lâche pas prise, il y laisse des plumes. Voyant le nombre de personnes touchées par ce phénomène, j’ai naturellement décidé d’y consacré un article.

Vous avez probablement déjà rencontré des personnes qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails qui vous paraissaient futiles. Ces personnes empoisonnent leur vie et entretiennent une inépuisable révolte intérieure qui tourmente leur entourage et les conduisent à la solitude. Afin de ne pas en arriver jusque là, il est important de travailler sur soi lorsque l’on se sent concerné par ce genre de sentiment.

Il est tout d’abord important de comprendre ce qu’est exactement le « lâcher prise » avant de se pencher sur les méthodes pour arriver à cet état de bien-être.

 

***

C’est quoi exactement « lâcher prise » ?

Il s’agit d’un espace où l’on décide de réellement ETRE à défaut d’être tout le temps dans le FAIRE. Rappelons que nous sommes tous des ETRE HUMAIN et non pas des FAIRE HUMAIN. C’est un espace dans lequel nous sommes en réelle acceptation avec ce qui se produit dans notre vie.

Le lâcher prise consiste à être capable de modifier son regard sur le monde, à s’ouvrir à l’imprévu sans devoir se battre sans cesse.
Pour illustrer ce propos, nous pouvons prendre l’image de Tarzan. En effet, pour passer de lianes en lianes, il doit bien en lâcher une pour prendre la suivante. Ainsi, il faut être prêt à abandonner ce qui nous retient pour prendre autre chose.

tarzan

Lâcher prise c’est aussi arrêter de vouloir tout contrôler et arriver à accepter la vie.

Il faut avant tout DECIDER de lâcher prise, cela n’arrive pas tout seul, il faut que vous le décidez ! Ce n’est pas les circonstances extérieures qui décident pour moi.

Lâcher prise c’est aussi ACCEPTER que dans chaque circonstance il y a des avantages et des inconvénients. Pour accepter, vous ne pouvez pas avoir le corps tendu, alors respirez, soufflez en reproduisant le son que vous faîtes quand vous êtes soulagé.

Il s’git donc d’un acte de courage car cela amène à remettre en question qui l’on est.

 

***

A quoi cela sert-il de « lâcher prise » ?

Avant de prétendre « lâcher », encore faut-il savoir ce que nous « tenons » ? La finalité c’est du bien-être, c’est cette capacité à être dans le bien-être peut importe ce qu’il arrive. C’est la capacité de se dire je suis heureux peut importe ce qui arrive !

Si l’on n’est pas dans le lâcher prise, on est dans la résistance et ce à quoi on résiste persiste constamment.

 

***

Comment arriver à « lâcher prise » ?

C’est une expérience dans laquelle il faute mettre  quand c’est le bon moment. Vous trouverez ici quelques clés permettant de parvenir à cet état de « lâcher prise ».

  • Tout d’abord, vous devez découvrir qui vous êtes vraiment car la source de notre souffrance vient souvent du fait non pas de qui on est mais de qui nous croyons être.  Une profonde libération se met en place lorsque nous acceptons de ne rien pouvoir changer. Des événements se produisent mais ne sont pas nous-mêmes, ils traversent juste notre vie. Plus vous vous en détacherez en constatant combien vous ne les contrôlez pas, plus vous accepterez qu’ils se produisent. Plus vous apprendrez à vous connaître et plus, au lieu de seulement subir la peur, vous saurez pourquoi vous avez peur. Cette prise de conscience est essentielle car à partir du moment où vous comprenez pourquoi vous vivez certaines souffrances, vous vous mettez dans des dispositions qui vous aident à vous en libérer. En effet, ce ne sont pas les situations qui sont le véritable problème, mais notre réaction à ces situations.

ATTENTION, je parle là d’événements sur lesquels nous n’avons AUCUN contrôle, mais il ne faut pas oublier que nous gardons toujours un certain contrôle sur une partie importante de notre vie.

Le lâcher prise doit s’exercer sur ce qu’on ne contrôle pas et qu’on s’entête à vouloir contrôler malgré tout.

Vous devenez capables d’observer les souffrances et les émotions négatives qui s’expriment en vous ce qui vous aide à vous détacher de vos réactions, ce qui les aide à diminuer et, ce faisant, réduit aussi vos souffrances.
Guy Finley insiste sur le fait que plus on se pratique à prendre conscience de ce qui se passe en nous et plus nous construisons de nouvelles habitudes qui prennent le pas sur les anciennes.

hqdefault.jpg

  • Pour lâcher prise, nous devons avoir confiance dans la vie et surtout nous accepter et accepter la réalité comme elle est. Comme vous le constatez, le fait de changer quoi que ce soit d’extérieur à vous-même, votre travail, vos relations, etc., ne garantira pas que les choses s’amélioreront. Ce que vous devez changer le plus, ce sont vos réactions face aux différentes situations.

Le seul « monde » que vous contrôlez vraiment est votre monde intérieur, et c’est ce « monde intérieur » qui, ultimement, façonnera votre vie.

 

  • Identifier une ou plusieurs de vos peurs et regardez les bien en face ! Vous réaliserez que finalement que ce n’est pas pire que ça. Pour cela vous pouvez écrire ces peurs. Vous réaliserez petit à petit qu’en fait, même si le pire arrive, ce n’est pas si horrible que ça. Exercez-vous à dégager les avantages de cette peur, est-elle un tremplin pour autre chose ? N’oubliez pas qu’il n’y a pas de « peur » sans « désir » et inversement. Il y a toujours un avantage à tirer d’un situation incommodante (au moins un qui est l’apprentissage).
  • Votre cerveau doit comprendre quel sens il y a à « lâcher prise », il doit se dire qu’il va construire quelque chose qu’il n’aurait pas fait s’il n’avait pas eu ce challenge là. Ainsi, votre cerveau comprendra qu’à chaque fois qu’il sera face à un challenge, il construira quelque chose de mieux pour lui et pour les autres. La question que vous devez vous répéter c’est donc :

Comment pouvez-vous transformer ça en avantage ?

  • Tout dépend de comment vous appréhendez la situation.Vous devez vous dire que ce qui doit arriver va arriver et laisser la vie faire son œuvre à travers nous. Ce qui est, est. Donc soit tu résistes et cela persiste, soit tu acceptes. Soit tu appréhende la vie comme une victime soit tu appréhende la vie comme un créateur.

Le pire ennemi du lâcher prise : c’est l’orgueil de croire que l’on peut tout contrôler, l’orgueil de croire que tout arrive que par nous et donc vous vous mettez une pression terrible. Faites votre job, votre part et considérez que le résultat ne vous appartient jamais.

maxresdefault

Vous pouvez également créer des rites pour se séparer symboliquement de ce qui nous fait mal:

  1. écrire une lettre de ressentiment puis la jeter au feu,
  2. organiser avec soin une véritable «cérémonie de divorce »,
  3. déclarer à haute voix, devant un entourage choisi, sa volonté de se libérer de ses émotions négatives…
  • Pour lâcher prise, vous devez vous concentrer sur ce que vous pouvez changer. Vous dirigez alors votre énergie sur ce qui apporte des améliorations à votre vie. Au contraire, si vous gaspillez votre énergie à vous préoccuper de choses que vous ne pouvez pas changer, vous ne nourrirez que la frustration et le ressentiment.

Par exemple,

Si vous vous contentez de critiquer le moindre détail qui vous dérange mais sur lequel vous n’avez aucune prise, vous augmentez votre sentiment d’être une victime et vous refusez la responsabilité de construire votre vie!

3076316519_1_3_ZMgb5cYB

  •  Enrichissez votre vision du monde et sortez de vos habitudes

Lâcher prise consiste à refuser les impératifs qui nous commandent d’être parfaits, de tout réussir, de toujours plaire aux autres, etc. Diminuez plutôt vos interdits et les conclusions qui limitent votre vie.

 

  • Faites confiance aux autres et acceptez-les comme ils sont

Nous ne pouvons contrôler les actes ni les pensées des personnes que nous côtoyons. Ainsi, il vaut mieux accepter les autres comme ils sont plutôt que de vouloir les changer et même les « sauver ». Si vous laissez les autres être eux-mêmes, grâce à votre confiance, ils répondront davantage à vos attentes.

 

  • Cultivez l’ouverture et adaptez-vous au changement :

Comme nous l’avons vu, nos croyances constituent parfois la pire des prisons. Plus notre vision des choses est définie de façon stricte et moins les événements et les gens y correspondent, ce qui suscite tristesse et frustration. Si vous valorisez l’adaptation, l’ouverture et la flexibilité, le changement deviendra synonyme de plaisir et d’apprentissage.

  • Libérez-vous de vos émotions négatives :

Certaines émotions nous empêchent d’accepter ce que nous ne pouvons pas changer: la haine, la rancune, le ressentiment, la vengeance… Prenez conscience du fait que ces émotions vous étouffent et n’apportent rien de constructif à votre vie. Vous n’avez de pouvoir que sur vous-mêmes. Si vous pardonnez, vous éprouverez un sentiment libérateur.

 

  • Adaptez vos attentes aux événements et apprenez de l’échec :

Si vous entretenez des attentes trop élevées ou irréalistes envers les autres et envers la vie, vous risquez de vivre beaucoup de déceptions. Remplacez plutôt vos attentes par des tendances et des préférences. Vous profiterez ainsi de chaque échec non pas pour vous apitoyer sur votre sort mais pour vous réjouir du nouvel apprentissage que vous aurez fait et qui vous rapprochera du succès.

  • Ne restez pas enchaînés au passé :

Si vous ressassez sans cesse les souvenirs de vos échecs, de vos déceptions et de vos épreuves, il y a de fortes chances pour que votre ressentiment vous enchaîne au passé. Cette incapacité à lâcher prise ruine votre paix intérieure. Accepter le passé est le meilleur moyen d’enrichir votre avenir.

 

  • Cultivez une vision positive de vous-mêmes :

Combien de fois refusons-nous de pardonner simplement par orgueil, parce que nous nous disons « Ce n’est pas à moi à faire un effort ! » Cette manière de penser entretient le souvenir et la douleur de l’offense et nous accroche au passé. Si vous cultivez une vision positive de vous-mêmes, vous savez qu’à chaque fois que vous pardonnez, vous le faites d’abord pour vous-mêmes au lieu de continuer à montrer aux autres une pseudo « force » que vous n’avez à prouver à personne…

CONCLUSION
J’espère que cet article vous aura interpellé et saura vous donner quelques clés pour apprendre à lâcher prise dans votre quotidien. Je terminerai par un joli exemple de lâcher prise qui finira de vous éveiller sur cette nouvelle bonne habitude à prendre.

 

Un bel exemple de lâcher prise :

Par un beau jour d’été, je marchais calmement dans un parc et je m’assis sur un banc public pour lire. C’est alors qu’un petit garçon et sa mère retinrent mon attention. Ce dernier tenait fermement dans sa petite main la corde qui retenait un gros ballon coloré gonflé à l’hélium. Tout à coup, un coup de vent tira sur la corde, ce qui fit lâcher la corde au bambin, et le ballon s’envola vers le ciel. Sa réaction fut instantanée et me stupéfia. Plutôt que de pleurer la perte de son ballon, il s’écria: « Oh ! Regarde maman comme mon ballon vole ! ».

Ce jour-là, ce petit garçon m’apprit quelque chose de très utile. Peu importe ce qui nous arrive, c’est toujours notre façon de nous accrocher aux événements qui nous nuit le plus. Nous pouvons toujours trouver un côté constructif à ce qui nous arrive. Il s’agit parfois de changer un peu notre manière de voir les choses

comment-lacher-prise-1-931x582

 

MES TOPS LIFESTYLE

Mes Tops Lifestyle – Juin 2018

Etes-vous prêts à suivre mes dernières aventures du mois de juin ? Cette fois-ci je vous invite à résoudre  les mystères du Palais Garnier, à retomber en enfance avec des parties endiablées de nouveaux jeux de société, de vous évader en écoutant des podcasts riches et variés ou encore de vous laisser emporter par mon choix de lecture.

Je suis moi-même chaque fois étonnée de voir à quel point chaque mois se suivent et ne se ressemblent pas. Comme d’habitude, j’espère que cette sélection saura vous inspirer et vous combler de plaisir comme cela a été le cas pour moi.

La phrase philosophique que j’ai retenue ce mois-ci est la suivante: « Si vos rêves ne vous font pas peur c’est qu’ils ne sont pas assez grands », ELLEN JOHNSON SIRLEAF. Bonne lectures mes petites abeilles…

 

♥ Les sorties du mois :

Escape Game « Inside Opéra » – Paris 9ème

On ne déroge pas à la règle, l’activité Escape Game est définitivement devenue mensuelle en cette année 2018. Cette fois-ci j’ai eu la chance de participer à l’événement « Inside Opéra », concept inédit consistant en un jeu grandeur nature avec un parcours immersif sur les traces du fantôme de l’Opéra. L’occasion de redécouvrir un de mes lieux favoris de la capitale couplé avec des énigmes à résoudre, je ne pouvais qu’adhérer ! Orné d’un masque blanc, chaque participant va tenter de résoudre toute une série d’énigmes aidé par des comédiens dissimulés un peu partout dans l’Opéra. Vous avez pour mission de retrouver en 60 minutes la partie manquante de la partition de la célèbre « Flûte Enchantée » de Mozart avant que le spectacle ne commence. A la fin de la partie, vous aurez une petite surprise que je ne vous dévoile pas ici, bien entendu, mais elle vaut le détour ! J’espère vous avoir donné envie de vous lancer vous aussi dans cette aventure mais dépêchez-vous car les places se font rares.

8 Rue Scribe, 75009 Paris

Escape Game Inside Opéra

Concert  « Bruno Mars » – Stade de France

Cela faisait ben longtemps que je ne m’étais pas fait un petit concert et celui de Bruno Mars je l’attendais avec impatience !!! Sa musique me plait beaucoup d’autant qu’elle mélange différents styles entre la pop, le rock, le  reggae en passant par la soul. Ce véritable showman, il n’hésite pas à se donner à fond pour cette tournée 24K Magic World Tour. Une voix incroyable et des danses à couper le souffle. Parmi mes titres préférés, on retrouve les classiques, « When i was your man », « Marry You » ou encore « Locked Out of Heaven » qui m’ont fait vibrer lors de son interprétation en live ! Seul petit bémol à cette jolie soirée, la duré du concert, à peine 1h30. Certes, je n’ai pas vu le temps passé mais j’aurai vraiment adoré que le show se poursuive davantage. Malgré tout, ce fut un très beau moment qui restera pour toujours gravé dans mon cœur.

BRUNO-MARS---ONTOURS_3765062078015545757

 

 Jeux de société :

« Les colons de Catane »

Voilà un jeu qui rentre directement dans mon Top Five des jeux à plus de 2 joueurs ! Depuis que je me le suis dégoté j’ai littéralement enchainé les parties. C’est un grand classique des jeux de société, on échange, on discute, on se refait la partie et c’est très très addictif. Une partie dure en moyenne 1h et nous étions 3 joueurs à chaque fois (je trouve d’ailleurs que c’est un bon chiffre pour ce genre de jeu). Le but du jeu est d’explorer les ressources de l’île de Catane, développer le commerce et étendre son territoire plus rapidement que ses adversaires. Le premier joueur à atteindre 10 points de victoire remporte la partie. Chaque joueur se voit attribuer une couleur et une fiche de construction et il place dès le départ 2 routes et 2 colonies comme préciser sur le livret de règles. Vous devez bien respecter la mise en lace du jeu  mais pas de panique, le jeu possède un glossaire qui saura répondre à toutes vos questions. Trêve de bavardages, courrez acheter ce jeu !

jeu-catane.jpg

 

« Mister Jack » – Version New York

Au cœur de la nuit noire sur l’île de Manhattan avec l’effrayant Jack l’éventreur qui rode, voilà une ambiance mystérieuse comme je les aime ! Ce jeu se compose de 8 enquêteurs qui sont réunis pour tenter de traquer mais Jack se dissimule parmi l’un d’entre eux. C’est un jeu asymétrique, où un joueur prend le rôle d’un enquêteur et l’autre celui de Jack. Concernant Jack peut profiter de l’obscurité pour quitter le quartier et fait tout pour retarder l’enquête. Concernant l’enquêteur, son but est de réduire le nombre de suspects potentiels avant le huitième tour. Il se joue à 2 joueurs et en alternant entre l’enquêteur et Jack vous verrez que chaque partie est différente. Normalement, on commence d’abord par tester la version « Londres » mais j’ai fait l’inverse. Promis je vous parlerez de la version « Londres » dès que je l’aurai testé. En attendant, peu importe où il se trouve, je vous mets au défit de débusquer notre célèbre Jack.

jeu mister jack

 

♥ Musique & Podcasts :

Podcast « Un épisode et j’arrête » : SOUND CLOUD

Notamment disponible sur Sound Cloud c’est le podcast de l’Association Française de Série (l’ACS) et en grande fan de séries, je ne pouvais qu’adorer ce podcats. Il s’agit de 30 minutes de débat autour d’une série ou d’une thématique pour faire et défaire, applaudir ou aplatir une œuvre dans la joie critique. Les intervenants sont donc des critiques de séries et le contenu est très accessible. Les thèmes proposées sont très variés, ce la peut aller à de la « Battle de série », au classement des séries par genre (médical, crimes, sciences fiction etc.). Les débats peuvent porter un focus sur une série en particulier ou bien mettre en comparaison plusieurs styles qui se ressemblent. Ces analyses très pointues et qui ne se prennent jamais au sérieux m’ont permis de découvrir de nombreuses pépites. Le ton volontairement rieur mais toujours pointu, vous donne l’eau à la bouche et vous pousse à aller vérifier leurs dires de vos propres yeux.

podcast un épisode et j'arrête

 

Podcast « Rien ne s’oppose à midi » : EUROPE 1

J’ai connu Matthieu NOEL dans l’émission « C à vous » sur France 5 et je dois dire que je le trouvais déjà bien dsopilant.Désormais, je le suis en version podcats sur Europe 1 avec son émission «Rien ne s’oppose à midi ». Pour la petite histoire, depuis les attentats du 13 novembre, j’ai décidé de ne plus suivre les informations car j’ai ressenti un réel malaise au quotidien en suivant certaines chaînes en boucle et qui n’apprennent pas grand-chose et qui ne font que ressasser les mauvaises nouvelles. Du coup,  ce genre d’émission me permet de garder un lien avec l’actualité tout e la tournant à la dérision. Accompagné de ces deux complices  Guy  Carlier et  Eva Roque, les chroniqueurs débriefent et nous informent tout en faisant travailler nos zygomatiques. Si vous aussi vous avez envie de joindre l’utile à l’agréable, cette émission est faites pour vous. Pour tous ceux qui digèrent de moins en moins nos chaines d’infos, vous retrouverez l’appétit grâce à cette joyeuse équipe toujours partante pour la franche rigolade.

podcast rien ne s'oppose à midi

 

♥ Films & Séries :

Reportage : « reportage Netflix Amanda Knox» :

Connaissez-vous la  surprenante histoire d’Amanda Knox ? Moi je l’ai découverte en regardant cet incroyable reportage. Amanda Knox était une jeune étudiante américaine qui venait  faire ses études dans la petite ville de Pérouse en Italie et qui se retrouve co-accusée avec son petit ami de l’époque Raffaele Sollecito d’agression sexuelle et de meurtre sur sa colocataire Meredith Kercher, alors âgée de 21 ans. Véritable saga judiciaire, ils furent condamnés puis acquittés et condamnés à nouveau. On y apprend que cette affaire a passionné et divisé et en tant que spectateur, même si le doute nous traverse parfois, on ne peut que compatir avec Amanda Knox qui a vu sa vie gâchée très jeune pendant huit longues années du fait de ces accusations infondées. Ce reportage nous laisse une impression d’acharnement judiciaire contre cette américaine à la personnalité certes ambivalente mais reconnue non coupable. Ce qui est sûr, c’est que celle que l’on appelait « la diabolique de Pérouse », aura bien donné du grain à moudre durant  plusieurs années  à tous les médias et tabloïds.

amanda knox

 

Reportage : « 13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur » : la blessure

J’ai longtemps hésité avant de regarder ce reportage Netflix car les attentats du 13 novembre m’ont énormément bouleversé. Malgré tout, ces événements tragiques font désormais partie de notre histoire et grâce au reportage j’ai appris certaines anecdotes très touchantes notamment concernant la solidarité et le soutient existants entre les survivants de cette nuit de l’horreur. Ce documentaire est en trois parties suivant la chronologie des attaques partageant les témoignages de celles et ceux étant réunis par ce drame. Le premier volet se concentre sur les attentats commis sur les terrasses et au Stade de France et se clôt sur les premiers coups de feu au Bataclan enregistrés sur des images amateur. Le deuxième épisode traite principalement de la prise d’otages du Bataclan. Le troisième et dernier volet traite de la fin de l’assaut des forces de l’ordre au Bataclan et de la difficile reconstruction des rescapés. Nous réalisons à quel point les pompiers et les forces de l’ordre ont dû redoubler d’effort avec peu de moyens face à l’ampleur de l’événement. Certes, cela nous remet dans une ambiance à la fois angoissante et dramatique mais il est important de se souvenir de toutes ces personnes qui ont fait preuve d’un courage exceptionnel.

reportage netflix 13 novembre

 

Annihilation Netflix : le fantastique

Captivante proposition de Netflix avec la brillante Nathalie Portman que j’admire énormément. Pour la petite histoire, nous suivons la vie de Lena une biologiste et ancienne militaire qui se retrouve à participer à une mission un peu spéciale lui permettant de comprendre ce qui est arrivé à son mari. En effet, ce dernier revient certes, vivant mais présentant de mystérieux symptômes physiques suite à sa mission dans une zone étrange qui se propage le long des côtes américaines. Une fois que les expéditeurs, dont fait partir Lena, franchissent cette zone, ils découvrent des paysages étranges avec une faune et une flore qui présentent de nombreuses mutations génétiques. Ils mettent alors leur vie est en danger pour découvrir à quoi sont dus tous ces phénomènes et surtout le moyen, s’il existe, d’enrayer ce nouveau monde. Une vraie bonne surprise de découvrir Nathalie Portman dans ce genre de film science-fiction. J’ai trouvé les effets spéciaux très réalistes et les images très belles.

annihilation

 

♥ Le coin lecture :

 « La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose » – Diane DUCRET

Ce roman s’ouvre  un peu comme une comédie romantique avec  l’héroïne Enaid qui se fait larguée par téléphone alors qu’elle se trouve en Pologne. Très autobiographique, Diane Ducret parle de  tranches de vie très émouvantes mais toujours plein de drôleries. Pour ce qui est du titre, il renvoi à sa propre façon de marcher qui depuis lui avait valu le surnom de Flamant Rose.

C’est une écriture en miroir car Enaid est une anagramme et n’est autre que son double. Avec son sens inouï de la formule, elle nous embarque dans ses aventures à Paris, Rome, Biarritz…où l’on comprend qu’elle est en réalité en train de se fuir elle-même. Il s’agit surtout de la quête d’une mère qui n’a pas su s’occuper d’elle. Elle ouvre son cœur sur ses fêlures  et nous révèle les nombreux accidents de sa vie  dont notamment son handicap ou encore la violence que lui fait subir un homme.

Véritable leçon de vie, la protagoniste nous dévoile son exceptionnelle force dans les douloureuses épreuves de sa vie et une résilience à toute épreuve. Je vous recommande chaudement ce livre lors de vos prochaines session de bronzette.

51oAeAt+eTL._SX195_